Actualités

 

les infos les plus récentes sont en tête de page

 

15 Mars : En 1962 en Algérie, l’assassinat des responsables des Centres sociaux éducatifs

 

Marcel Basset – Ali Hammoutene – Salah Ould Aoudia Mouloud Feraoun – Max Marchand – Robert Eymard assassinés par l’OAS

Le 15 Mars de chaque année marque l’assassinat de 6 responsables des centres sociaux éducatifs en Algérie en 1962 ( quelques jours avant la signature des Accords d’Evian) par l’OAS. C’est un véritable commando de 4 personnes qui agissent méthodiquement. Le déroulement de cette journée est à lire sur le site de l’ association Les amis de Max Marchand de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons.  

Marcel Basset, Ali Hammoutene , Salah Ould Aoudia, Mouloud Feraoun, Max Marchand, Robert Eymard sont morts pour avoir développé des lieux au service de la promotion collective de la population et de son émancipation. Les centres sociaux educatifs ( créés à l’initiative de Germaine Tillion aujourd’hui au Panthéon) ne cherchaient pas à dresser une partie de la population contre une autre mais à construire un autre avenir où la dignité de toutes et tous seraient respectées. 

 

Mémoires Vives est en lien étroit avec l’association des amis de Max Marchand et Mouloud Ferraoun et ce partenariat permet d’approfondir l’action des Centres sociaux educatifs en Algérie et d’éclairer un autre aspect de cette phase de la décolonisation. La création de la Commission Mémoire et Vérité algéro-française  (et l’ouverture des archives) pourrait permettre de mettre en évidence une action non-violente  qui  ne niaient pas les réalités vécues au quotidien durant la guerre d’indépendance algérienne.

 

Mars 2021 : Années 80 à 2020 : 40 Faits marquants du réseau

Depuis le début de l’année, l’équipe de Mémoires Vives a multiplié les invitations à mettre en valeur les « pépites » de la vie fédérale du réseau des Centres sociaux, soit les faits marquants repérables au cours des 40 dernières années et pouvant éclairer cette histoire. Par vie fédérale, on entend tout ce qui exprime et/ou engage une coopération entre centres sociaux du local au national – voire à l’international.

De nombreux acteurs – bénévoles et professionnels- du réseau ont ainsi été sollicités à apporter leur témoignage. Nombreux ont répondu. Le travail est en cours. Si vous souhaitez apporter votre participation n’hésitez pas à télécharger la Présentation de la démarche 40 faits marquants et à vous manifestez en écrivant  à memoires-vives@centres-sociaux.fr : Vous  préparez  une liste des faits fédéraux ayant eu lieu entre 1980 et 2020, ( 10 au maximum) vécus personnellement avec anecdotes, lieux et dates bien entendu et vous l’adressez à l’adresse ci dessus.

 

Février 2021. 1922 Le Centenaire de la Fédération nationale

Au cours des dernières années la date du Centenaire de la FCSF a été régulièrement évoquée. La proximité avec l’organisation du Congres a souvent fait envisager un croisement des 2 événements. La préparation du Congrés a été fortement bousculée avec la pandémie et les rendez vous prévus ont tous été transformés et revus pour être vécus à distance, en visio.

La réflexion sur la manière de célébrer les 100 ans de la FCSF se poursuit donc et MVCS porte plusieurs propositions pour que ce moment soit en interaction avec le thème du Congrés :

Un chose est sure dès maintenant, le CA de la Fédération Internationale – l’IFS – sera présent avec nous pour célébrer les 100 ans de l’appartenance des Centres sociaux de France à l’organisation internationale. Les contacts internationaux des grandes figures du réseau ont été déterminant pour accélérer la constitution d’une Fédération française, membre et actrice de la dynamique internationale.

 

Janvier 2021. Centres Sociaux en Algérie

Les travaux sur les Centres sociaux en Algérie ( période 1955 – 1962) pourraient connaître de nouveaux développements dans les mois qui viennent avec les propositions de Benjamin Stora pour la création d’une commission Mémoire et Vérité réunissant « différentes personnalités engagées dans le dialogue franco-algérien » . Cette commission aura entre autre à « Organiser le recueil de la parole des témoins frappés douloureusement par cette guerre pour établir plus de vérités » et également à développer « la coopération universitaire …en permettant à des chercheurs, inscrits en thèse sur l’histoire de l’Algérie coloniale et la guerre d’indépendance dans un établissement universitaire algérien,….d’effectuer des recherches dans les fonds d’archive en France. »

Rappel : une Exposition_service_des_centres_sociaux_educatifs_Algerie_Germaine_Tillion est à disposition des centres qui veulent présenter l’action des CS d’Algérie. Renseignements auprès de :memoires-vives@aliceadsl.fr